La précarité menstruelle touche presque 2 millions de françaises. Un chiffre alarmant qui commence peu à peu à faire réagir le gouvernement français. La mise en lumière des problèmes liés à cette précarité, ouvre le débat de l'accessibilité à tous des dispositifs menstruels de qualité et à tout moment.

Installations de distributeurs dans les écoles : obligatoire ou pas ?

À l'heure actuelle, aucune loi n'oblige les établissements scolaires et publics à installer des distributeurs de protections hygiéniques en libre-service dans leurs sanitaires. Néanmoins, de plus en plus d'établissements saute le pas afin d'offrir un espace plus accueillant et serein à ses étudiantes.

Plusieurs types de distributeurs sont possibles selon vos besoins ou votre espace. Vous avez ainsi le choix entre un distributeur pour serviettes hygiéniques et tampons ou uniquement l'un ou l'autre.

Les petits modèles peuvent accueillir 2 colonnes avec : 50 serviettes et 100 tampons par colonne.

Pour les distributeurs en 4 compartiments, vous pouvez donc mettre jusqu'à 100 serviettes et 200 tampons au total.

Distributeur de protections périodiques

4 compartiments

Distributeur 4 compartiments

Intérieur

Distributeur de protections périodiques

2 compartiments



Ces modèles sont proposés par la marque ROSSIGNOL, et sont fabriqués en France en matière recyclable. Ils s'installent aussi bien en entreprise, qu'en établissements scolaires ou dans des bâtiments publics. Ils sont faciles à réapprovisionner et à entretenir, et sont traités anti-uv et corrosion. Leur petite taille et leur design épuré leur permettent de se fondre dans tous les espaces.

Distributeur de

sachets périodiques

Distributeur et poubelle

féminine 10L

Pour des toilettes complètement équipées, vous pouvez également opter pour les distributeurs de sachets périodiques. Ces petits sachets à usage unique permettent de jeter les protège-slips dans le respect des règles sanitaires. Un élément supplémentaire pour assurer le confort des utilisatrices !

Lutter contre la précarité menstruelle en France

Une femme utilise en moyenne 10 000 protections hygiéniques dans sa vie. Un coup non-négligeable qui a des répercussions aussi bien sur sa vie personnelle que professionnelle. La précarité menstruelle est malheureusement un fait établi dans notre société, et il est parfois compliqué pour certaines femmes de se procurer ces protections.

Les écoles ont donc un grand rôle à jouer dans la résolution de ce problème. En proposant des produits menstruels gratuits et faciles d'accès, elles aident les jeunes femmes à se sentir plus à même de se rendre à l'école pendant leur période de règle.

Les entreprises ont également un rôle à jouer, et elles sont de plus en plus nombreuses à installer ces distributeurs de protections périodiques dans leurs sanitaires. Soucieuse d'offrir un environnement plus accueillant et serein pour leurs collaboratrices.

Le prix des recharges : serviettes et tampons hygiéniques

Avoir un distributeur de protections hygiéniques, c'est bien, mais encore faut-il être en capacité de le remplir. De nombreuses entreprises proposent un service de livraison de recharge en gros : vous choisissez votre quantité et vos types de produits et ces derniers vous livrent avant votre rupture.

Bien que cela peut paraître compliqué, recharger un distributeur de ce type n'est pas plus compliqué que de racheter des essuie-main ou du papier toilette. Connaître la capacité de vos distributeurs, mais également la consommation moyenne de votre établissement est primordial.

Les sachets pour protections périodiques se vendent généralement par lot. Il faut compter environ 75€HT pour un lot de 1000 sachets en papier. En ce qui concerne les serviettes et les tampons, il faut compter une vingtaine d'euros pour 100 unités. Attention, cela dépend de votre fournisseur, mais aussi de la qualité des produits : si ces derniers sont bio et de qualité supérieure, le prix suivra en fonction.

Petit calcul : pour un bâtiment comptant 50 personnes susceptibles d'utiliser ce distributeur, il faut compter en moyenne (qui prend en compte les personnes qui ne s'en serviront pas et inversement, celles qui en utiliseront plus que la moyenne) : 200 protections par mois pour 50 salariées (à raison de 4 unités par femme). Soit environ 2 400 protections environ par an pour l'ensemble du bâtiment. Ceci reste une moyenne, ces distributeurs sont utilisés de façon éparse et aléatoire selon les besoins de chacune.

Briser le tabou

En août 2022, l'Écosse fut le premier pays au monde à rendre les protections périodiques entièrement gratuites. Un geste fort qui permet de briser le tabou des règles, trop souvent fuit et éviter car jugé trop "sale".

En France, le projet de Loi n°1778 proposé à l'Assemblée Nationale le 20 mars 2019, vise à assurer la gratuité des protections menstruelles. Mais aussi à garantir la sécurité du public. Néanmoins, aucune obligation n'est encore imposée, car ce projet de loi n'est pas encore entré en vigueur.

Durant l'année 2022, le gouvernement français propose d'étendre cette proposition de loi et de rendre gratuites ces protections dans l'ensemble des campus universitaires, SSU et restaurants universitaires.

Il est ainsi devenu important de traiter le sujet des règles comme n'importe quel autre sujet, et de l'inclure dans la vie quotidienne de notre société. Proposer des outils permettant de lutter contre la précarité, et d'assurer un environnement de qualité à chaque personne, en entreprise comme à l'école !

Vous avez une demande particulière ? N'hésitez pas à faire une demande de devis en cliquant ici ! Notre équipe est également à votre écoute au 03.20.22.00.11

Ils nous font confiance