Comment bien choisir son dispositif podotactile ?

Selon la loi handicap n° 2005-102 du 11 février 2005, tout bâtiment ERP (Établissement Recevant du Public) doit être rendu accessible aux personnes à mobilité réduite. Pour l'égalité des droits, la participation et la citoyenneté des personnes à mobilité réduite, toute personne doit pouvoir exercer les actes de la vie quotidienne et participer à la vie sociale, quel que soit son handicap.

Il existe plusieurs sortes de dispositifs de guidage :

- Les plaques (ou dalles) podotactiles
- Les clous
- Les bandes de guidage

Les plaques podotactiles

Plaque podotactile en situation

Les plaques podotactiles, appelées également BEV (Bande d’Éveil à la Vigilance) présentent une surface à petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche). Ces dalles sont réalisées dans différentes matières et sont collées avec une colle résine polyuréthane.

Ce dispositif peut être installé pour les 4 cas ci-dessous :

- Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
- De part et d’autre d’un passage pour piétons pour traverser une voie routière
- De part et d’autre d’un passage pour voie ferrée
- En haut de chaque escalier à descendre, implantés sur une voirie ou dans un espace public

Il est interdit ou inefficace d’utiliser les plaques podotactiles dans d’autres situations et d’autres lieux.
Cette restriction d’utilisation a pour objectif de garantir l’homogénéité du message à communiquer : l’approche d’une zone de danger.

Les différentes matières de plaques podotactiles et leur spécificité :

- Plaques podotactiles en caoutchouc :
> Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
> Supporte le gel et les intempéries
> Surface antidérapante

- Plaques podotactiles en aluminium :
> Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
> Surface antidérapante

- Plaques podotactiles en inox AISI 304 :
> Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
> Surface antidérapante

Les clous podotactiles

Clous podotactiles en situation

Les clous podotactiles en inox créent un repère visuel et podotactile par un contraste fort et un relief suffisant afin de sécuriser l'accès aux escaliers. Ils sont inaltérables et sont recommandés pour des lieux publics à forte fréquentation. A l’égal des plaques podotactiles, les clous podotactiles présentent de petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche).

Ce dispositif peut être installé pour les 4 cas ci-dessous :

- Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
- De part et d’autre d’un passage pour piétons pour traverser une voie routière
- De part et d’autre d’un passage pour voie ferrée
- En haut de chaque escalier à descendre, implantés sur une voirie ou dans un espace public

Les clous podotactiles en inox sont proposés en versions lisses, striées ou diamant. Ils permettent ainsi de créer des surfaces podotactiles (on utilisera un gabarit de pose vendu sur rolléco.fr) avec différents types d'antidérapant, à usage extérieur ou intérieur.

Les bandes de guidage

Bande de guidage en situation

Les bandes de guidage au sol sont des dispositifs mis en place pour aider les personnes malvoyantes et non-voyantes ou des personnes ayant des difficultés d'orientation, à se déplacer dans des zones ouvertes et fermées. La norme NF P98-352 (version actualisée de novembre 2015) a permis de normaliser ces modules de guidage.

Le but de ce dispositif :

- Garder un axe de déplacement
- Guider les personnes malvoyantes ou non-voyantes dans leurs déplacements

Principe du guidage :
- Doit être libre de tout obstacle sur une largeur minimum de 1,40 mètre
- Doit être installé en continu, dans le sens du déplacement de la personne malvoyante et non voyante
- Doit prévenir la présence d’escaliers, d'une porte de sortie, d’un ascenseur
- Signaler la fin du dispositif : permettre à la personne malvoyante et non voyante de s’arrêter
- Signaler un changement de direction
- Permettre à la personne malvoyante et non voyante de faire un choix d’itinéraire

Comment installer son dispositif podotactile ?

Depuis le 1er janvier 2015, les dispositifs podotactiles sont obligatoires pour prévenir un escalier ou une descente de quelques marches, un accès à un quai,... Selon votre choix de dispositif podotactile, la technique de pose est différente. Afin de vous aider dans cette démarche, nous vous proposons ce guide.

Poser des plaques podotactiles

Plaque podotactile

Les plaques podotactiles, appelées également BEV (Bande d’Éveil à la Vigilance) présentent une surface à petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche). Ces dalles sont réalisées dans différentes matières et sont collées avec une colle résine polyuréthane.

Les différentes étapes de la pose :

- Laisser un espace de 50 cm (de +/- 2 cm) entre l’obstacle à signaler et la fin de la plaque podotactile. Cet espace est nommé "pas de freinage "
- Vérifier le parallélisme de la plaque par rapport à l’obstacle (une bordure de trottoir, un quai, un escalier).
- Poncer l’emplacement des plaques podotactiles
- Aspirer les résidus de poussière
- Appliquer la colle
- La plaque podotactile doit être visible par rapport au sol
- La plaque podotactile en caoutchouc est collée avec une colle à base de résine polyuréthane
- Les plaques podotactiles métalliques sont scellées chimiquement

A noter : La largeur réglementaire standard d’une plaque podotactile est de 58,75cm, exception faite des quais (transports en commun, îlots-refuges) où la largeur d’une plaque podotactile de 40cm est de rigueur.

Pose des clous podotactiles

Clous podotactiles

Les clous podotactiles en inox créent un repère visuel et podotactile par un contraste fort et un relief suffisant afin de sécuriser l'accès aux escaliers. Ils sont inaltérables et sont recommandés pour des lieux publics à forte fréquentation. A l’égal des plaques podotactiles, les clous podotactiles présentent de petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche).

Les conditions :

- Le clou doit être visible par rapport au sol
- Utiliser un gabarit de pose
- Pour des raisons de sécurité, la tête du clou doit absolument reposer sur toute sa surface

Pour des clous à coller :
- Positionner le gabarit de pose
- Poncer l’emplacement des clous
- Aspirer les résidus de poussière
- Appliquer la colle en se repérant avec le gabarit de pose
- Retirer le gabarit et poser les clous
- Bien respecter le temps de pose et de séchage de la colle

Pour des clous à sceller :
- Tracer un repère à 50 cm de la première contremarche, parallèle à celle-ci
- Placer le gabarit de pose au sol à partir du repère tracé
- Percer le sol aux 4 coins du gabarit sur une profondeur de 15mm
- Placer 4 tiges aux 4 coins du gabarit : pour un meilleur maintien au sol durant le perçage
- Percer les autres trous
- Oter le gabarit
- Aspirer la poussière
- Mettre un peu de colle au fond des trous et poser les clous
- Bien respecter le temps de pose et de séchage de la colle

Installation des clous podotactilesInstallation des clous podotactilesInstallation des clous podotactiles

A noter : Ce dispositif a une largeur réglementaire à respecter identique à celle des plaques podotactiles : 58,75cm, à l’exception des quais (transports en commun, îlots-refuges) où la largeur de 40cm est de rigueur.

Bon à savoir :

Pour des clous de diamètre 25 mm : Il vous faudra 385 clous au m2
- Pour une plaque podotactile de 58,75 cm, il vous faudra 226 clous
- Pour une plaque podotactile de 40 cm, il vous faudra 154 clous

Pour des clous de diamètre 35 mm : Il vous faudra 276 clous au m2
- Pour une plaque podotactile de 58,75 cm, il vous faudra 163 clous
- Pour une plaque podotactile de 40 cm, il vous faudra 111 clous

Pose des bandes podotactiles

Bande podotactile

Pouvant s'additionner aux clous podotactiles, les bandes podotactiles créent un repère visuel et podotactile par un contraste fort et un relief suffisant afin de sécuriser l'accès aux escaliers. Ils sont inaltérables et sont recommandés pour des lieux publics à forte fréquentation. A l’égal des plaques podotactiles, les clous podotactiles présentent de petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche).

Les conditions :

- La bande doit être visible par rapport au sol
- Utiliser un gabarit de pose que vous aurez soigneusement construit, mettant en avant les trous à faire de chaque bande podotactile, selon votre projet podotactile.
- Pour des raisons de sécurité, la tête du clou doit absolument reposer sur toute sa surface

Pour le collage, nous vous conseillons de suivre le cheminement des clous podotactiles.

Bon à savoir :

Nombre de bandes podotactiles à commander sur 1 mètre :
- Pour 2 rangées soit 0,100 mètres, il vous faut 6 bandes podotactiles - Pour 3 rangées soit 0,165 mètres, il vous faut 9 bandes podotactiles - Pour rangées soit 0,230 mètres, il vous faut 12 bandes podotactiles

Pose des bandes de guidage

Bande de guidage

Les bandes de guidage au sol sont des dispositifs mis en place pour aider les personnes malvoyantes et non-voyantes ou des personnes ayant des difficultés d'orientation, à se déplacer dans des zones ouvertes et fermées. La norme NF P98-352 (version actualisée de novembre 2015) a permis de normaliser ces modules de guidage.

Voici la démarche de pose :

- Poncer l'emplacement des bandes de guidage
- Aspirer les résidus de poussière
- Appliquer la colle : ATTENTION, le scellement se fera chimiquement pour les revêtements autres qu'en caoutchouc. Dans le cas contraire, on utilisera une colle à base de résine polyuréthane
- Les bandes de guidage doivent être visible par rapport au sol

Contactez le service commercial de Rolléco.fr au 03.20.22.00.11 ou grâce à notre adresse mail : contact@rolleco.fr, pour toute demande spécifique ou pour vous aider à finaliser votre projet.

Ils nous font confiance