Comment bien choisir son dispositif podotactile ?

 

Selon la loi handicap n° 2005-102 du 11 février 2005, tout bâtiment ERP (Établissement Recevant du Public) doit être rendu accessible aux personnes handicapées. Pour l'égalité des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, toute personne doit pouvoir exercer les actes de la vie quotidienne et participer à la vie sociale, quel que soit son handicap.

Il existe plusieurs sortes de dispositifs de guidage :

         - Les plaques (ou dalles) podotactiles
         - Les clous
         - Les bandes de guidage

Contactez le service commercial de Rolléco.fr au 03.20.22.00.11 pour toute demande spécifique ou pour vous aider à finaliser votre projet.

 

Les plaques podotactiles

Plaque podotactile en situation    

Les plaques podotactiles, appelées également BEV (Bande d’Éveil à la Vigilance) présentent une surface à petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche). Ces dalles sont réalisées dans différentes matières et sont collées avec une colle résine polyuréthane.

Ce dispositif peut être installé pour les 4 cas ci-dessous :

          - Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
          - De part et d’autre d’un passage pour piétons pour traverser une voie routière
          - De part et d’autre d’un passage pour voie ferrée
          - En haut de chaque escalier à descendre, implantés sur une voirie ou dans un espace public

Il est interdit ou inefficace d’utiliser les plaques podotactiles dans d’autres situations et d’autres lieux.
Cette restriction d’utilisation a pour objectif de garantir l’homogénéité du message à communiquer : l’approche d’une zone de danger.

 

Les différentes matières de plaques podotactiles et leur spécificité :

          - Plaques podotactiles en caoutchouc :
               > Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
               > Supporte le gel et les intempéries
               > Surface antidérapante

          - Plaques podotactiles en aluminium :
              > Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
              > Surface antidérapante

          - Plaques podotactiles en inox AISI 304 :
               > Conçue pour une utilisation extérieure et intérieure
               > Surface antidérapante

 

Les clous podotactiles

Clous podotactiles en situation    

Les clous podotactiles en inox créent un repère visuel et podotactile par un contraste fort et un relief suffisant afin de sécuriser l'accès aux escaliers. Ils sont inaltérables et sont recommandés pour des lieux publics à forte fréquentation. A l’égal des plaques podotactiles, les clous podotactiles présentent de petits reliefs que les malvoyants ou non-voyants peuvent sentir au toucher (par les pieds, ou à la canne blanche).

Ce dispositif peut être installé pour les 4 cas ci-dessous :

          - Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
          - De part et d’autre d’un passage pour piétons pour traverser une voie routière
          - De part et d’autre d’un passage pour voie ferrée
          - En haut de chaque escalier à descendre, implantés sur une voirie ou dans un espace public

Les clous podotactiles en inox sont proposés en versions lisses, striées ou diamant. Ils permettent ainsi de créer des surfaces podotactiles (on utilisera un gabarit de pose vendu sur rolléco.fr) avec différents types d'antidérapant, à usage extérieur ou intérieur.

 

Les bandes de guidage

Bande de guidage en situation  

Les bandes de guidage au sol sont des dispositifs mis en place pour aider les personnes malvoyantes et non voyantes ou des personnes ayant des difficultés d'orientation, à se déplacer dans des zones ouvertes et fermées. La norme NF P98-352 (version actualisée de novembre 2015) a permis de normaliser ces modules de guidage.

Le but de ce dispositif :

- Garder un axe de déplacement
- Guider les personnes malvoyantes ou non voyantes dans leurs déplacements

Principe du guidage :
- Doit être libre de tout obstacle sur une largeur minimum de 1,40 mètre
- Doit être installé en continu, dans le sens du déplacement de la personne malvoyante et non voyante
- Doit prévenir la présence d’escaliers, d'une porte de sortie, d’un ascenseur
- Signaler la fin du dispositif : permettre à la personne malvoyante et non voyante de s’arrêter
- Signaler un changement de direction
- Permettre à la personne malvoyante et non voyante de faire un choix d’itinéraire

 

>>>> Comment installer son dispositif podotactile ?